Un projet solidaire

AL BARA c’est aussi un atelier et un réseau de maîtres savonniers fiables en toutes circonstances, des employés syriens courageux et dévoués, un long et périlleux voyage pour nos produits, de la Syrie jusqu’à la France.


Grâce à Zeina et son réseau d’amis Aleppins, Al Bara n’a pas de problème d’approvisionnement; les produits sont tous entièrement fabriqués de façon artisanale, selon un savoir-faire ancestral que l’entreprise réussit à préserver, à Alep et dans sa région, malgré la guerre. Les savons proviennent à la fois des quelques maitres savonniers de la région qui ont réussi à survivre sous les bombes, et de ceux qui ont déplacé leur fabrique hors des combats. Les étiquettes sont imprimées sur place et permettent de faire vivre une petite imprimerie familiale, tout comme les produits qui sont packagés et mis sous pli dans un atelier près d’Alep.


Le transport est la partie la plus périlleuse du projet. Les camions se font souvent arrêter et racketter aux différents barrages qui jonchent les routes entre Alep et le port de Lattaquié - d'où partent les savons - que ce soit par les troupes gouvernementales ou par les rebelles. Une fois au port de Lattaquié les produits utilisent la voie maritime pour arriver au Havre après 3 semaines de navigation. Au Havre, l’aventure continue, les containers étant régulièrement bloqués quelques jours pour des contrôles douaniers très poussés, à cause de l'embargo sur la Syrie. Enfin, après environ 6 semaines de transport les savons d’Alep arrivent jusqu'à l’entrepôt d’Al Bara d’où ils pourront être livrés aux différents distributeurs.


Par son action, Al Bara permet à dix-huit personnes – chrétiens et musulmans confondus – de continuer à vivre avec leurs familles, en travaillant dans leur pays en guerre: